Puisque les pensées ont une vie

En cette fin d’année à la météo morne, à l’approche des fêtes, il me vient l’envie de partager avec vous cette chanson, cette histoire magique que je pourrais raconter au coin du feu. Parce que nous ne serons jamais trop à semer un peu de lumière, et parce que les jours de découragement, voir les autres le faire nous aidera à nous raccrocher à leur wagon…

Pour la petite histoire, cette chanson est une de mes préférées de l’album. Elle a été enregistrée avec Luc Vanden Bosch, Frédéric Malempré, Jean-François Hustin et Arne Van Dongen. Avec eux, à chaque nouvelle session d’enregistrement de ce titre, j’avais l’impression d’être dans la magie, tant les idées qu’ils ont amené collaient tout à fait avec l’image lumineuse et poétique que je me faisais de cette chanson. Je les remercie encore de tout coeur d’avoir accepté de m’accompagner dans cette aventure 🙂

De vague en vague

"Dis-moi, suivras-tu la voie ?
Tapis de soie déroulé devant toi…
Tu te concentres et regardes le ciel
Mais où se trouve l’antre que tu as vu sur cette aquarelle ?
Mais où est-il que diantre, ce lieu providentiel ?

De vague en vague voguent, d’ondes en ondes gens de l’aube
De mers en mers meurent, d’heures en heures errent les âmes
Sans leur costume d’hommes les êtres se faufilent
Libres et légers comme les vapeurs bleutées d’un parfum subtil
Oubliée cette pomme et cette histoire de reptile

 Je voudrais me glisser dans l’or et la lumière
Mais pour y arriver, devrais-je quitter la terre ?
Et si je construisais un navire volant
Que j’emplirais de pluies de pardon, d’amour le plus grand
Pour ensuite arroser les âmes de tous les continents

De songe en songe les anges, de pluies en pluies déploient leurs ailes
De mère en mère l’amour, faire et refaire de la terre le tour
Dans les nuits les plus noires, le crachin, le brouillard
On n’est jamais tout seul, faut juste le savoir
Repérer les lueurs sur notre trajectoire

 De vents en vents je vais
De temps en temps, je l’entends
De lame en lame, j’allume
De vers en vers, du revers de ma plume

De vague en vague, je vogue, de rive en rive, je rêve, j’espère
De rime en rime, je rame, de cime en cime, semer la lumière
J’aperçois tout au loin des poignées d’étincelles
Dispersées à la main par d’autres cœurs répondant à l’appel
Aujourd’hui, c’est demain. Les consciences se réveillent
De cime en cime
Semer la lumière

De vague en vague, chanson de mon album « Quelques lettres »


Share on Google+0Pin on Pinterest0Tweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Facebook0
Pour marque-pages : permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *